le palais de la gourmandise

 
  • Accueil
  • > Recherche : palais gourmandise

En « faim » le retour!!! 13 novembre, 2011

Classé dans : d'ici et d'ailleurs,il est quatre heure!,ptit dej' — lepalaisgourmand @ 22:53

Presque 1 an déjà, que le palais de la gourmandise est en attente… Malgré tout, vous avez continué à visiter le blog, ce pour quoi je vous remercie vivement. Beaucoup de choses se sont passées cette année : ma modeste contribution à la blogosphère a fait des émules dans mon entourage notamment auprès de ma nièce(ici) et de ma petite soeur (là).Chacune d’entres elles a donné naissance à un joli blog dont je suis très fière.Quoi qu’il en soit, comme je vous l’avais dit j’ai beaucoup de recettes en attente, mais malheureusement quand je rentre le soir j’ai tellement à faire qu’il me faudrait des journées de quarante huit heures pour pouvoir mettre en ligne mes préparations. Aujourd’hui, j’ai pris sur moi et je vous ai choisis une recette facile que j’ai adapté à ma façon. Au Maroc il y a un grand nombre de recettes que l’on propose pour accompagner un bon thé à la menthe et l’une d’entre elle est la « harcha » ou la « ftéra » suivant les régions. C’est une galette faite de semoule et de beurre et cuite sur une poêle et souvent servie avec du beurre frais fondu. Pour ma variante, j’y ai ajouté des amandes et des noix moulues. Cela lui confère, une pointe de raffinement, ce qui fait d’une recette somme toute commune une gourmandise festive. J’ai choisis de l’arroser d’une sauce faite de beurre fondu, de miel et d’eau de fleur d’oranger : de quoi s’en lécher les doigts. 

 HARCHA AUX NOIX ET AUX AMANDES

 

 

 

 

En

 

 

 

INGRÉDIENTS

 Pour la galette

1 bol de semoule moyenne

1/2 bol de noix moulues

1/2 bol d’amandes moulues

1 C à S de sucre semoule

1 sachet de levure chimique

1 pincée de sel

1 verre à thé de beurre fondu

1 peu d’eau

Pour la sauce

100 g de beurre

4 grosses C à S de miel

2 C à S d’eau de fleur d’oranger

 

PRÉPARATION

Dans un saladier mettre la semoule, les amandes, les noix, le sucre, le sel et la levure bien mélanger. Incorporer le beurre aux ingrédients. Ajouter la quantité suffisante d’eau pour amalgamer la pâte. Faire une boule et laisser reposer une dizaine de minutes. Mettre la poêle à chauffer à feu doux. Façonner et étaler la pâte de manière à obtenir une grande galette ou bien de petites individuelles. Faire glisser la galette dans la poêle et faire cuire de chaque coté.

Pour la sauce, mettre les ingrédients, dans une casserole porter à ébullition puis retirer du feu.

Arroser la galette de ce mélange sirupeux et parfumé et déguster accompagné d’un bon verre de thé à la menthe.

Bon appétit !!!

p10307341 dans il est quatre heure!                                  p1030738 dans ptit dej'

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : palais gourmandise

18 août, 2010

Classé dans : Et patati et patata! — lepalaisgourmand @ 16:29

Ramadan moubarak à tous!

 

J’ai un  tout petit peu délaissé le blog ces derniers temps, en effet j’ai été très occupée : les enfants en vacances, les visites, les préparatifs de ma « petite » grande  qui s’est rendue à l’étranger pour ses études (snifffff!!! )… So busy!!!!

C’est pourquoi je suis juste « légèrement » en retard pour souhaiter à tous un bon ramadan.

 Certains diront : le Ramadan qu’est ce ?

 Et bien étalons un peu notre science ! Ramadan est le neuvième mois du calendrier lunaire musulman. Les mois lunaires débutent avec l’observation de la nouvelle lune et comptent vingt-neuf ou trente jours. L’année lunaire a par conséquent onze à douze jours de moins que l’année solaire, c’est pourquoi chaque année on remarque un recule d’autant de jours par rapport à l’année précédente.

 

Ramadan est aussi un mois sacré, chez les musulmans. Cette sacralité est justifiée par deux évènements : C’est le mois durant lequel la parole divine         ( le coran) a été révélé à Mohamed, paix et salut sur lui, par l’archange Gibril  ( Gabriel). Mais c’est aussi le mois durant lequel a été instauré le jeûne par Allah.

 

Le jeûne du mois de Ramadan correspond au troisième des cinq piliers de l’Islam, à savoir:

 

  1. La profession de foi : attester qu’il n’y de dieu que Allah et que Mohamed est son messager.
  2. Les cinq prières par jour : la prière de l’ aube, la prière méridienne, la prière de l’après midi, la prière du crépuscule, la prière du soir.
  3. Le jeûne du mois de Ramadan.
  4. La zakat qui est une aumône légale représentant 2.5% des biens, les personnes démunies en sont exemptées.
  5. Le pèlerinage à La Mecque pour toute personne ayant les moyens.

Le jeûne du mois de Ramadan est obligatoire pour toute personne pubère. Cela consiste en une abstinence de l’aube au coucher du soleil. Cependant, il ne s’agit  pas seulement d’ une simple privation alimentaire, mais dans l’observation d’un ensemble de prescriptions .En effet dans la religion musulmane une personne est constituée de trois éléments qui sont le corps, l’âme, et l’ego. Chacun de ces éléments est concerné par cet acte de piété afin que le jeûne soit complet. Pour ce qui est du corps, il faut s’abstenir  de manger, de boire, d’entretenir des rapport conjugaux. En ce qui concerne l’ego  il faut s’imposer : l’humilité envers Allah et nos semblable, la compassion, la clémence, la solidarité,la charité, le sacrifice ainsi que le partage ce qui favoriserait l’ amélioration des comportement de chacun.  Quant à l’âme c’est le seul élément qu’il faut nourrir, et ceci  sans aucune restriction, par les prières surérogatoires  la journée et la nuit, les invocations à  Allah, la lecture du coran, la méditation et par tout autre acte spirituel.

 

Le mois de Ramadan est un mois d’enseignement pour tout les musulmans, c’est l’opportunité d’ acquérir de bonnes habitudes spirituelles et comportementales.

 

Pour les profanes cela pourrait paraître contraignant, mais pour tout, musulman, Ramadan est synonyme  de fête.  En effet,  il est toujours accueillit avec ferveur et joie. Dans toutes les familles les préparatifs festifs s’amorcent quinze jours avant. Dans les rues chacun de se congratuler et de se féliciter pour l’évènement. Dans les échoppes, les douceurs s’amoncellent, une ambiance de partage et de solidarité flotte dans l’air, les effluves sucrées de miel, d’anis, de cannelle et autres épices nous enivrent. Chaque maîtresse de maison digne de ce nom prépare ses petites spécialités en vue des repas de rupture du jeûne : les chebakia, les briouate, selou etc… et bien sûr chaque friandise est offerte aux différents voisins en partage, C’est alors un cortège de petits plats de gourmandises évoluant de demeures en demeures et tout ceci dans la joie et la bonne humeur. Chaque soir est aussi l’occasion de réunir famille et amis autour d’une table garnie de victuailles. Tout ceci en illustration à un Haddith qui dit que pour toute personne qui jeûne deux récompenses, la première au moment de la ruptures du jeûne et la seconde au moment de rejoindre son seigneur.

 

Les bienfaits du jeûne sont aussi bien spirituels que corporels à savoir : réviser sincèrement sa foi en Allah, se rapprocher d’Allah, prendre conscience du jour du jugement dernier,  s’affranchir de la vie matérielle, assainir sa moralité, la faim qui pourrait nous tenailler permet de prendre conscience des sentiments que ressentent les nécessiteux et par conséquent susciter en nous de la compassion envers ces derniers, renforcer sa volonté, son endurance et sa patience, purifier l’organisme des toxines, soulager de l’embonpoint, procurer une discipline alimentaire etc…

 

A travers ces quelques lignes, j’ai souhaité humblement rappeler à nos amis musulmans les vraies valeurs de ce mois saint et partager avec nos amis non musulmans un petit bout  de notre culture. A tout les musulmans et non musulmans puisse ce mois vous  trouver en bonne santé, dans la paix,le  bonheur et la prospérité. 

 

 

               
 

 

 

 

 

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : palais gourmandise

28 mai, 2010

Classé dans : dessert,il est quatre heure! — lepalaisgourmand @ 12:19

Pan-cakes aux petites billes de glaces vanille et son coulis de caramel au beurre salé

 

 

 

Pour fêter, ma millième visite, je vous propose une petite gourmandise qui j’en suis sûre séduira gourmets et gourmands. Les pan-cakes, on les aime beaucoup dans la famille mais on ne se contente jamais de les manger n’importe comment. Les enfants me défient toujours de trouver à chaque fois une manière originale de les consommer et aujourd’hui quand ils rentreront de l’école, je suis certaine qu’il seront étonnés de ma petite trouvaille. Ici au Maroc les après-midi sont déjà chauds, c’est pourquoi mes chers écoliers studieux seront ravis de pouvoir déguster une bonne glace. Le mariage entre le moelleux des pan-cakes tièdes et la fraîcheur de la glace le tout surmonté d’une lichette de caramel au beurre salé chaud donne à ce petit goûter un contraste explosif de sensations gageure d’ un raffinement non négligeable et d’un ton festif. Un peu de douceur dans ce monde de brute !

 

 dans dessert p1030311

 

Pour la recette des pan-cakes je vous propose de la retrouver ici!

 

Ingrédients pour le caramel :

  • une quinzaine de morceaux de sucre
  • 15 cl d’eau
  • 25 g de beurre salé
  • 15 cl de crème fraîche liquide

Dans une casserole mettre l’eau et les morceaux de sucre mettre à feu doux

p1030302 dans il est quatre heure! Et quand le sirop roussit :       p1030304

retirer du feu en ajoutant le beurre,  la crème tout en remuant. Si le caramel est trop épais allonger avec un peu de lait et remettre sur le feu 2 min.    p1030305

Le caramel est prêt!!! p1030306

 

Vous pouvez dresser maintenant les assiettes. Les billes de glaces ont été confectionnée à l’aide d’une cuillère à pomme parisienne, pour plus d’effet.

Et un grand merci à tous pour vos visites en espérant toujours être digne de l’intérêt que vous me portez.

 

 

 

 
 

Animatrice Guy Demarle, fle... |
vinbio au vin naturel |
Mon envie, mon défi c'est l... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fresh'saveur
| recette japonais sushi maki...
| Pachie's Paradise